L’orthodontie du jeune enfant
 
Téter un doigt, une sucette, un doudou, se ronger les ongles ou simplement respirer par la bouche peuvent avoir des conséquences néfastes sur la position des dents en évolution. 
Cela peut même bloquer ou dévier la croissance des mâchoires, entraînant des défauts visibles sur le visage.
 
Observez votre enfant dès l’âge de 5 ans et n’hésitez pas à aller consulter votre orthodontiste en cas de doute.
 
En présence de ces mauvaises habitudes, certains types d’appareillages peuvent être mis en place dès le plus jeune âge afin :
  • de supprimer l’envie de sucer son pouce ou la tétine (conseils pour arrêter le pouce ou grille anti-pouce)

  • d’empêcher l’interposition de la langue entre les dents (Enveloppe linguale nocturne, grille anti-langue)

  • d’élargir le palais à l’aide d’appareils simples fixes (quad helix) ou amovibles (plaque à vérin)

 
Préalablement au traitement d’orthodontie définitif, cette étape dure environ 6 mois et est parfois nécessaire avant de passer au traitement multibagues. 
 
L’orthodontie de l’enfant et de l’adolescent

Son objectif est double :

  • Améliorer l’esthétique du sourire et du visage

  • Rétablir les fonctions de mastication, déglutition, respiration et phonation.

 
Elle se fait le plus souvent à l’aide d’une appareil multibague, lorsque presque toutes les dents définitives sont présentes.
Les bagues peuvent être métalliques ou céramiques pour un appareil plus discret.
 
Dans certains cas, lorsqu’il existe un décalage de mâchoires, des appareillages amovibles appelés « activateurs de croissance » sont utilisés. Pour une pleine efficacité, ils doivent être portés un certain nombre d’heure par jour, selon la prescription de votre orthodontiste.